Journée de Méditation

  • chaque premier samedi du mois  de 9h à 15h30
  • Prix: 45 €uro
  • au Gymnase de Margerie , Montélimar
  • Réservation 5 jour à l’ avance , par téléphone.
  • Tel.: 06.21.72.03.37  Ajasta

Nous vous montrons les méditations d’Osho, ainsi que d’autres techniques élaborées au fil du temps par les amis et contemporains d’Osho! Grâce à des mouvements corporels ciblés, nous allons exprimer des émotions et tensions réprimées afin de faciliter la méditation en phase silencieuse. C’est un voyage d’exploration intérieure. Tous nos sentiments perçus seront les bienvenus pour qu’une transformation ait lieu. Chacun de vous peut pratiquer ces techniques de méditations sans connaissances préalables. Un partage verbal régulier aura lieu afin d’améliorer et de comprendre le veçu de chaque méditation. Pour quelques uns, ces méditations apporterons des clefs importantes pour appréhender le quotidien.

Pourquoi des Méditations actives ? ( quelques mots d’Osho )

L’homme moderne est un phénomène très nouveau. Aucune méthode traditionnelle ne peut être utilisée exactement telle qu´elle existe parce que l´homme moderne n´a jamais existé auparavant. Ainsi, d´une certaine manière, toutes les méthodes traditionnelles sont devenues obsolètes. Leur esprit n’est pas sans importance, mais leur forme est devenue sans importance parce que cet homme est nouveau. »Par exemple, le corps a tellement changé. Il n’est plus naturel maintenant, comme il l’a toujours été. Le corps humain aujourd’hui est une chose vraiment pas naturelle. Lorsque Patanjali a développé son yoga, le corps était un phénomène naturel. Aujourd’hui, il n’est plus un phénomène naturel. Il est absolument différent ; il est tellement rempli de drogue qu’aucune méthode traditionnelle ne peut être utile… « L’atmosphère entière est artificielle maintenant: l’air, l’eau, la société, les conditions de vie, rien n´est plus naturel. Vous naissez dans l’artificialité, vous vous développez en elle. Ainsi les méthodes traditionnelles s’avéreront nocives aujourd´hui. Elles ne peuvent pas être utilisées telles quelles. Elles devront être changées en accord avec la situation moderne. « Donc, quand j’utilise des méthodes chaotiques plutôt que systématiques pour faire sortir ce centre du cerveau, les méthodes chaotiques sont très utiles. Toute méthode systématique ne permet pas de pousser le centre en dessous du cerveau, car la systématisation est un travail du cerveau. Vous systématisez tout à travers le cerveau. Ainsi, si vous utilisez des méthodes systématiques, le cerveau sera renforcé. Il prendra de l’énergie en lui-même. « J’utilise donc des méthodes chaotiques parce que, par des méthodes chaotiques, le cerveau est réduit à néant. Il n’a rien à faire. Aucun système ne doit être créé et aucune formule mathématique ne doit être appliquée. C’est tellement chaotique que le centre du cerveau est automatiquement poussé vers le cœur, et c’est un grand pas – pousser le centre du cerveau vers le cœur. Donc, si vous appliquez ma méthode de manière vigoureuse, non structurée et chaotique, votre centre est poussé vers le bas. Vous arrivez au cœur. « Quand vous arrivez au cœur, alors j’applique la catharsis parce que votre cœur est tellement réprimé – à cause de votre cerveau : le cerveau a pris tellement de territoire en vous, tellement de domination sur vous, qu’il a absorbé le tout. Il n’y a pas de place pour le cœur, donc les désirs du cœur ont été réprimés. Vous n’avez jamais ri de bon cœur, vous n’avez jamais pleuré de bon cœur, vous n’avez jamais rien fait de bon cœur. Le cerveau vient toujours pour systématiser, pour mathématiser les choses. Ce cerveau calcule, conclut et intervient. Le cœur est réprimé…. « Donc, d’abord des méthodes chaotiques sont utilisées pour pousser le centre – le centre de la conscience – du cerveau vers le cœur. Ensuite, la catharsis est nécessaire pour décharger le cœur, pour jeter dehors toutes les répressions, pour le rendre léger. Si le coeur devient léger et déchargé, alors le centre de la conscience est poussé encore plus bas. Il arrive au nombril, et le nombril est la source de la vitalité.